Les smartphones pliables débarquent sur le marché 

Si Nokia et Motorola ont fait parler d’eux il y a quelques années avec leurs téléphones à clapet, c’est au tour de Samsung, OPPO, Huawei, LG et Xiaomi de faire couler les encres avec les smartphones pliables. L’avenir de ces mobiles s’annonce prometteur même si la plupart sont encore en cours de fabrication. Après les smartphones à écran incurvé et sans bord, il est temps pour les fabricants de mettre la barre très haute avec les smartphones à écran flexible, voire pliable. Pour les utilisateurs, il s’agit d’une grande innovation alors que les constructeurs travaillent sur le concept depuis plusieurs années.Samsung a déjà évoqué le sujet en 2011 alors que les autres constructeurs sont restés muets jusqu’au bout. Cependant, ils ont décidé de rompre le silence après que la marque coréenne a présenté publiquement un prototype de la Samsung Galaxy X. Mais quel intérêt de concevoir un smartphone pliable ? D’abord, tout simplement parce que tout le monde s’y met. Le marché des appareils mobiles évolue perpétuellement et il est important de suivre cette tendance. Un fabricant qui commercialise encore un produit avec un capteur photo de 5 ou 8 mégapixels court à sa perte à l’heure actuelle. C’est pour dire que la concurrence oblige les grandes marques à prendre la même direction pour garder les clients. Ensuite, un smartphone pliable est l’occasion d’offrir quelques nouvelles applications. Une nouvelle interface utilisateur permettant d’améliorer l’expérience d’usage au quotidien sera par exemple au rendez-vous sur chaque mobile flexible et pliable qui va sortir sur le marché. Enfin, il faut dire que les marques ont épuisé leur stock d’idée pour inciter les consommateurs à acheter leurs créations. Bien évidemment, de nouveaux smartphones, tablettes et smartwatchs sortent en grande quantité annuellement. Cependant, il n’y a rien d’original sur ces produits que la configuration revisitée afin de pouvoir booster le prix. Chaque année, nous retrouvons quelques mobiles qui arrivent sur le marché avec des fonctionnalités identiques avec ce qu’offre l’appareil dans notre poche.Forcément, les consommateurs n’ont plus un grand intérêt de sortir le portefeuille pour changer de mobile. Cependant, un smartphone qui se plie sans que l’écran se brise va changer la donne. D’ailleurs, le public s’y intéresse déjà même s’ils sont encore au stade de prototype. 

Pourquoi opter pour un smartphone pliable dans l’avenir ? 

Deux mobiles pliables existent sur le marché à l’heure actuelle : le ZTE Axon M et le FlexPai. Les autres fabricants sont encore au stade du dépôt de brevet tandis que d’autres peaufinent leurs produits avant de les commercialiser. Les constructeurs se hâtent vers cette technologie pour des intérêts économiques, mais quel intérêt pour une personne lambda d’acheter ces terminaux d’un tout autre genre ? Tout d’abord, un modèle pliable procure un nouveau moyen d’interagir. Avoir deux écrans sera pratique pour lire une vidéo en plus grand format ou pour lancer plusieurs applications à la fois. C’est un peu comme la fonction multi fenêtres sur les tablettes dotées du dernier Android. Ensuite, le mobile promet deplus belles photos. Il est rare que les constructeurs placent un capteur de 20 MP comme appareil photo secondaire. Avec un téléphone flexible, l’orientation du capteur est modulable à volonté. Un écran pliable, c’est également un écran plus résistant. En dehors de la technologie Infinity Flex qui suscite encore des controverses, la plupart des écrans flexibles sont faits avec du plastique. Il s’agit d’un matériau qui résiste mieux au choc. Par ailleurs, un écran qui se plie vers l’intérieur est mieux protégé en cas de chute accidentelle. Le smartphone pliable permet également de se défaire des tablettes. Il s’agit d’un terminal 2 en 1 qui peut se transformer selon le besoin de l’utilisation. Enfin, il est recommandé d’opter pour un mobile flexible pour avoir plus d’autonomie grâce à deux batteries ou à une technologie moins énergivore.  

Le premier mobile pliable 

ZTE a devancé ses concurrents avec le mobile ZTE Axon M. Il s’agit du premier smartphone pliable disponible sur le marché puisque la commercialisation a déjà commencé en novembre 2017. La marque chinoise propose quelques appareils de gamme supérieure, même s’il n’est pas très populaire en Europe. ZTEAxon M est un mobile doté de deux écrans Full HD avec protection Corning Gorilla Glass 5. Ces écrans sont séparés par une charnière qui donne la faculté de les plier et de déplier. Hormis cette spécificité, ZTE Axon M n’offre aucune autre caractéristique particulière. Le fabricant utilise un processeur QualcommSnapdragon 821Quad-core 2×2.15 GHz Kryo& 2×1.6 GHz Kryo ainsi que 4GB de RAM dans ce produit. Il tourne sous Android 7.1.2 (Nougat) et dispose de 64 GB de stockage. Il dispose d’un simple capteur photo de 20 MP avec une ouverture de f/1.8. ZTE Axon M est compatible avec le réseau GSM, HSPA et LTE ou la 4G. 

Concernant les points forts de ZTE Axon M, nous pouvons dire qu’il est le premier mobile pliable disponible sur le marché. Les autres constructeurs tardent à sortir leurs modèles, mais ZTE n’a pas hésité à tâter le marché avec son produit. Beaucoup de monde s’accorde à dire que l’Axon M devait rester un prototype, mais la firme chinoise a décidé autrement. Vous pouvez vous procurer ce produit aux États-Unis ou sur le marché asiatique parce qu’il n’est pas disponible pour le moment en France. L’appareil est doté d’une mémoire interne de 64 GB et il est possible de rajouter une carte micro SD en cas de besoin puisqu’un slot est disponible. Contrairement à plusieurs constructeurs chinois qui misent sur les processeurs MTK, ZTE préfère Qualcomm pour équiper l’Axon M. Cela permet d’obtenir une fluidité parfaite pour les fonctions multitâches. Pour les points négatifs, nous sommes au regret de dire que la liste est longue. ZTE Axon M reste un appareil décevant sur plusieurs niveaux. On note en premier le design peu élégant du smartphone. Une fois dépliée, on a l’impression tout simplement de voir deux téléphones sous Android côte à côte. On déplore également la configuration de la machine. La configuration est sans doute limitée au strict minimum dans le but de réduire le coût de la production. La plupart des smartphones sortis avec l’Axon M tourne déjà avec 6 GB de mémoire vide tandis qu’il fonctionne avec 4 GB de RAM. Le processeur Qualcomm est puissant, mais pas suffisamment pour les deux écrans. Il semble pareillement que la version d’Android qui tourne sur le mobile n’est pas conçue pour exploiter la résolution totale des écrans. Les applications fonctionnent indépendamment sur chaque écran. En bref, l’interface utilisateur n’est pas à point pour ce premier mobile pliable. Pour les amateurs de selfie, ZTE n’a pas trouvé le moyen d’incorporer un second appareil photo sur ce modèle alors qu’il y a l’empreinte digitale. Il faudra se contenter du capteur principal20 MP.Le dernier inconvénient du mobile pliable signé ZTE réside dans son prix. Le prix grimpe facilement à plus de 700 dollars sur le marché pour ce produit moyen de gamme alors qu’il est possible de se procurer mieux chez les autres fabricants avec cette somme. 

En bref, le premier smartphone pliable n’est pas à la hauteur des attentes. Un design basique et une configuration trop basse constituent les principaux points faibles du ZTE AxonM. Toutefois, un autre mobile pliable existe encore sur le marché. 

Zoom sur RoyoleFlexPai. 

Puisqu’il est conçu par un constructeur pas connu, il est normal que vous n’ayez pas encore entendu du FlexPai. La marque chinoise Royole est plutôt discrète sur l’industrie globale du smartphone. Or, FlexPai est sans doute le smatphone pliable le mieux conçu disponible sur le marché. Lorsqu’il est déplié, Royole FlexPai est une petite tablette de 7,8 pouces avec une résolution de 1 920 x 1 440 pixels. Cependant, ce modèle se plie facilement pour offrir deux écrans Amoled avec une ration de 16 : 9 et de 18 : 9. La marque a profité du CES 2019 pour présenter et promouvoir son nouveau joujou. Les visiteurs du salon ont pu être le témoin de quelques applications du mobile au quotidien. Lors d’une prise de photo, le sujet peut se voir à travers le second écran lors de la prise de vue. C’est pratique pour ceux qui ont l’habitude des selfies, mais qui souhaitent un plus gros angle. Le second affichage se met automatiquement en veille lorsque le mobile est en mode plié. L’appareil est doté de capteur qui lui permet de reconnaître l’écran que son utilisateur veut utiliser. Cette fonctionnalité permet d’optimiser l’usage de la batterie au quotidien. Enfin, le représentant de la marque n’a pas oublié de mentionner lors de la démonstration que FlexPai peut entrer dans une poche facilement. La tablette de 7 pouces devient un smartphone compact et slim lorsqu’on le plie. 

Les applications Android ne supportent pas encore les écrans flexibles jusqu’à présent même si Google promet que cela va changer dans peu de temps. C’est d’ailleurs un des défauts du ZTE Axon M puisqu’il fait tout simplement tourner deux applications sur chaque écran en position déployée. Cependant, Royole a trouvé un moyen de contourner ce problème grâce à Water OS. Il s’agit d’une sorte de custom ROM permettant au FlexPai d’exploiter l’écran total une fois dépliée. Les icônes occupent naturellement l’écran actifet elles vont remplir l’écran en mode tablette. Water OS fait très bien son travail et il porte bien son nom avec sa fluidité exceptionnelle. 

Au niveau de l’écran, il y a de la bonne et de mauvaise nouvelle. Pour la bonne nouvelle, le constructeur garantit la solidité de l’écran Amoled en plastique. L’utilisateur pourra plier et déplier le mobile 200 000 fois avant qu’il retrouve une trace d’usure ou de défaillance selon Royole. Autrement dit, on a le droit de plier 100 fois au quotidien l’appareil durant cinq ans si on se fie à ce chiffre. Toutefois, quelques bulles d’air ont été constatées au niveau de la partie articulée lors de la présentation. Il s’agit sans doute d’un prototype et ce défaut ne sera peut-être pas présent sur la version commercialisée du Royole FlexPai. La mauvaise nouvelle est qu’il faut s’attendre à une sensibilité réduite avec l’écran Amoled pliable en plastique. La qualité de l’affichage ainsi que l’ergonomie seront revues en baisse au détriment de la flexibilité. Par ailleurs, le modèle présente un problème de température, causé probablement par l’écran en plastique. Les constructeurs de smartphone ont privilégié l’usage de l’Amoled et du super Amoled contre le LCD pour justement obtenir un appareil qui chauffe moins. Or, ce n’est pas le cas avec leRoyole FlexPai. Ce problème a plusieurs impacts sur le mode d’utilisation au quotidien. L’utilisateur devra par exemple limiter le temps d’usage pour éviter que l’appareil parte à la casse rapidement. Si ce défaut persiste sur le modèle commercialisé, FlexPai ne sera pas adapté pour les jeunes qui aiment jouer ou se connecter sur leur mobile. Enfin, il y a toujours le problème de la charnière qui rend l’engin inesthétique. Royole FlexPai ne peut pas se plier comme une feuille de papier. En plus d’être disgracieuse, la charnière rend la prise en main difficile en format plié.Royole FlexPaiest déjà disponible en vente cette année, mais il ne sera pas le modèle qui fera de l’ombre à la création de Samsung, d’OPPO ou de LG. Le fabricant propose deux versions du produit à l’heure. Il y a la version dotée de 6GB de RAM et 128 GB de mémoire interne commercialisé à 8 999 Yuan, soit 1 250 euros. L’autre version tourne avec 8 GB de RAM et 512 GB de mémoire interne qui coute environ 13 000 Yuan. 

Le fameux Samsung Galaxy X 

Tous les yeux sont rivés vers la marque coréenne à l’heure actuelle depuis la présentation d’un prototype fonctionnel de son téléphone pliable en novembre 2018. La firme a plutôt satisfait le public jusqu’à présent avec sa large gamme de produits allant du Galaxy série S, J, A et Note. Les tablettes et les smartwatchs du groupe se vendent bien également. Depuis ses débuts, le constructeur a misé sur la qualité pour fidéliser sa clientèle. Quelques incidents ont marqué le parcours de Samsung, notamment le procès avec Apple ou encore son fameux Note 7 qui a tendance à exploser. Cependant, la société se porte bien et il veut marquer sa puissance sur le marché des smartphones sous AndroidOS en offrant un mobile pliable et flexible. Pour l’heure, la marque n’a pas donné le nom officiel du modèle. Beaucoup de sources expliquent que l’appareil portera le nom du Galaxy X à l’honneur du 10e anniversaire de la gamme Galaxy. Le X n’a donc rien avoir avec l’iPhone X d’Apple si on se fie à cette explication. Toutefois, il se peut aussi que le téléphone du futur signé Samsung porte le nom de Galaxy F. Ce F signifierait foldable ou pliable en Français.Ce qui est sûr que le Samsung Galaxy S10 est déjà encore de finalisation et il devra être disponible en vente avec le smartphone pliable. 

La fiche technique du Galaxy X (on va l’appeler ainsi) envoie du lourd. La machine de guerre fonctionne avec un processeur Snapdragon 855 et d’un coprocesseur neuralNPU. Samsung utilise depuis longtemps les processeurs Qualcomm pour ses appareils mobiles et la société ne va pas se tourner vers un autre produit pour faire tourner son téléphone flexible. Le Snapdragon 855figure parmi les processeurs les plus puissants du moment et il est le plus recommandé de prendre en charge deux écrans à la fois. À noter qu’il est également moins énergivore. Pour compléter la configuration, la marque rajoute 12 GB de mémoire vive et 512 GBde mémoire interne. Il peut embarquer deux cartes SIM et il sera compatible 5G, à l’instar de la Galaxy S10. Comme vous l’avez compris, Samsung ne fait pas les choses à moitié avec la configuration de ses nouveaux smartphones. Au niveau du logiciel, la marque a décidé de collaborer avec Google pour offrir la meilleure expérience pour les utilisateurs. Il n’est pas question ici de faire tourner une application sur chaque écran ou d’utiliser le Water OS pour l’interface. Il sera par exemple possible de lire une vidéo en format déplié et de continuer la lecture avec un unique affichage. Le smartphone sera en mesure de lancer trois applications simultanées en mode tablette. Outre l’écran principal modulable à volonté, un autre écran secondaire destiné pour l’affichage des notifications et muni de la technologie Force Touch est à disposition de l’utilisateur.Au niveau de l’écran, Samsung va équiper le Galaxy X d’un écran Infinity Flex pliable. L’écran aura 7,3 pouces, une résolution de1536 x 2152 pixels, 5:7 et 360 pixels de densité. Les applications vont s’afficher sur un écran 21 : 9 de 4,6 pouces avec une définition de 840 × 1960 pixels en mode replié. L’écran Infinity Flex sera disponible sur les futurs mobiles Samsung après le lancement du Galaxy X selon les informations que nous avons recueillies. Galaxy X sera alimenté par deux batteries de 2 200 mAh. 

Lors de la présentation en novembre dernier, le prototype de Samsung était totalement opérationnel. La démonstration affiche un produit qui semble prometteur. En 2019, la firme coréenne n’a pas encore parlé de son appareil flexible et elle ne le mentionnera peut-être pas également lors de la prochaine édition du Mobile World Congress qui aura lieu à Barcelone en fin février. Sans avoir testé directement ce produit, il est difficile d’établir une critique objective. Cependant, la version présentée en novembre semblait être un produit très épais avec un design grotesque. Selon les hypothèses, Samsung a délibérément affiché cet aspect du mobile pour éviter que la concurrence copie le design. Après tout, la course au téléphone flexible continue encore et il n’est pas conseilléd’exposer ses idées au grand public. Une autre hypothèse explique que Samsung X était protégé par une housse de protection lors de la présentation. Cela expliquerait alors sa taille épaisse. Le produit commercialisé au grand public en fin mars 2019 sera plus fin et plus esthétique que le prototype que le fabricant nous a montré. Une autre inquiétude auprès des consommateurs réside dans l’absence de technologie de protection Gorilla Glass.L’infinity Flex peut donc être ultra fragile et le moindre choc peut lui être fatal. Or, l’une des raisons qui vont pousser un individu à se procurer le smartphone pliable est pour éviter les écrans brisés en poche. Cependant, rien n’est sûr et le constructeur a répondu à cette rumeuren expliquant que l’écran sera durable, léger et ultra slim.Tout comme FlexPai, le Galaxy X sera également dépourvu de l’empreinte digitale. Ce n’est pas une grande perte pour les non-amateurs de ce dispositif de sécurité, mais il sera difficile de s’en défaire quand on a l’habitude d’avoir un mobile doté de l’empreinte depuis 3 ou 4 ans.À sa sortie, Samsung prévoit commercialiser son appareil mobile à 2 000 euros environ. Il s’agit d’un tarif deux fois plus élevé que les smartphones haut de gamme disponibles sur le marché actuellement. La question est : est-ce que le public sera prêt à débourser une telle somme pour un simple mobile ? On aura la réponse à cette question dans quelques mois. Pour l’heure, vous pouvez retrouver la vidéo de la présentation officielle sur de nombreuses chaines YouTube. 

Le mobile pliable de OPPO 

OPPO a déposé plusieurs brevets concernant la conception d’un téléphone à écran pliable. La Chine ne sera pas donc en reste concernant la fabrication et la production du smartphone flexible du futur grâce aux constructeurs comme OPPO, Chine et Xiaomi. La rumeur sur les brevets déposés par le géant chinois a été relatée par la plateforme néerlandaise Mobielkopen. Il est possible de contempler un croquis du prototype de smartphone pliable signé OPPO sur le site. À l’inverse des appareils en cours de conception par les autres constructeurs, la marque mise sur un écran pliable qui se rabat sur lui-même avec écran qui s’enveloppe à l’extérieur. OPPO espère se passer d’une troisième dalle avec cette disposition. Cependant, un écran tourné vers l’extérieur implique plus de sensibilité aux chocs. Les croquis disponibles dans le brevet semblent très fins. Cependant, la marque aura surement du mal à respecter le plan initial, comme les autres constructeurs. Comme nous l’avons pu voir avec les autres mobiles pliables, il est difficile pour les ingénieurs de réaliser un appareil qui se courbera totalement pour laisser un design fin. Toutefois, OPPO peut toujours nous surprendre. Ses derniers produits peuvent concurrencer facilement les conceptions made in Corée. On note par exemple le RX17 Pro qui offre une configuration haut de gamme, mais à prix alléchant. Jusqu’à maintenant, OPPO reste dans l’ombre sur le marché européen, contrairement à Xiaomi et Huawei qui ont su trouver la voie rapidement. Néanmoins, OPPO devient lentement, mais surement un acteur important de l’industrie du smartphone, surtout s’il arrive à offrir un mobile pliable digne d’intérêt cette année. Tout comme Huawei, la prochaine MWC qui aura lieu à Barcelone sera peut-être l’occasion pour la marque d’afficher au public son nouveau smartphone à caractéristique pliable. Le chef produit d’OPPO, Chuck Wang, explique clairement que la marque va emboiter le pas de Samsung et de Sony sur ce terrain et que la société offrira prochainement des nouvelles concernant ce sujet. Tout se joue donc lors du Mobile World Congress. Néanmoins, rien ne confirme que l’entreprise va afficher le grand jeu lors de l’événement. Est-ce que l’appareil aura deux capteurs photo ? Quelle technologie sera utilisée pour l’écran ? Est-ce que l’OPPO flexible sera muni d’un processeur MTK, Qualcomm ou autre ? Toutes ces interrogations demeureront sans réponses avant la présentation officielle du fabricant. Contrairement à Samsung, les marques chinoises restent discrètes sur leur projet et aucune fuite sur les caractéristiques du mobile n’a été relatée jusqu’à maintenant. 

Du côté de LG 

La compagnie LG est également dans la course si on évoque la conception de smartphone pliable. Un brevet déposé par la marquée confirmerait le projet. Pour rappel, LG fait partie des premières marques à réaliser un mobile à écran incurvé avec son LG G Flex. À l’instar des écrans incurvés, le mobile offre une expérience d’utilisation unique. Malheureusement, la société a eu également quelques incidents concernant les processeurs qui équipent la gamme LG G3, LG G4, LG G5, LG V10 et LG V20. Sur chacun de ces modèles, de nombreux utilisateurs ont dû renvoyer les leurs à cause d’une surchauffe. Après une longue utilisation intensive, le processeur Qualcomm qui équipe ces produits se chauffe et cela rend le smartphone inutilisable. Sans la garantie, le propriétaire était obligé de se référer aux nombreux tutos disponibles sur la toile pour ressusciter le téléphone. Pour le LG G4 par exemple, il y a l’astuce du sèche-cheveux qui consiste à chauffer le processeur durant 5 minutes. Il y a également la technique de la congélation qui permet de faire fonctionner l’appareil durant quelques minutes afin de récupérer les données présentes dans la carte mère. Ceux qui sont chanceux pouvaient utiliser la technique BigCoreDesable dont le principe est de désactiver 2 cœurs du processeur responsable de surchauffe, donc du bootloop. Au lieu d’être se tourner sous processeur Octacore, le LG G4 fonctionne sous Quadcore après le procédé. Heureusement, l’entreprise a déjà résolu ce problème de surchauffe depuis la sortie de LG G6 ou encore le LG G7. Les détenteurs de ces produits hauts de gamme n’ont plus de problème au niveau du processeur même si la puissance est là. Un petit aperçu du smartphone pliable signé LG a été dévoilé à la suite de la déposition du brevet auprès du USPTO et de la WIPO. Selon les croquis, le téléphone intelligent ressemble à n’importe quel smartphone sous Android en position fermé. Il suffit ensuite d’ouvrir la face arrière vers l’avant et d’étirer un peu le mobile pour obtenir une tablette à écran large. Bien évidemment, le prototype est d’une élégance exceptionnelle sur le brevet. Par ailleurs, il est difficile d’évoquer les points forts et les points négatifs du dispositif à ce stade du projet. Aucune fuite ou rumeur ne mentionne sur le type d’écran utilisé par LG Electronics pour concevoir son foldablesmartphone. Le type de processeur, le RAM, la capacité en mémoire, la résolution du capteur photo et le système d’exploitation du produit demeurent un mystère jusqu’à maintenant. Cependant, il est sûr que le fabricant va utiliser une configuration plus importante afin d’exploiter au maximum l’écran flexible. Cela implique la nécessité de bien choisir le type de processeur à employer, mais également le type d’écran pour afficher les menus afin d’éviter tout risque de surchauffe. LG n’a pas présenté son mobile flexible lors du CES 2019, et il ne va pas également le montrer lors du MWC 2019. La compagnie va attendre patiemment le troisième trimestre pour dévoiler son précieux smartphone. D’ici là, Samsung aura déjà commercialisé son Galaxy X. 

Huawei est un constructeur chinois qui a réalisé un bon chiffre d’affaires en 2018. Avec sa gamme Huawei P20 Pro, la firme entre officiellement dans le cours des grands à côté d’Apple et de Samsung. Mais la compagnie veut toujours plus et elle ne sera pas en retard pour la commercialisation de smartphone pliable. Huawei veut avant tout couper l’herbe sous les pieds de géant coréen en offrant un mobile pliable plus classe, plus grand et plus performant. Cependant, aucune présentation du produit n’a été annoncée jusqu’à présent. Richard YU, le PDG de la marque, a annoncé lors d’une interview quelques bouts de renseignement concernant le téléphone. Selon lui, le Huawei flexible pourra se substituer à un écran d’ordinateur. L’équipe de Huawei travaille sur un mobile qui peut remplacer, non pas une simple tablette, mais un PC. Plus qu’un simple outil de communication classique, l’idée est de fournir un appareil capable de subvenir au besoin de tous les utilisateurs, que ce soit au niveau domestique ou professionnel. 

Le téléphone de Huawei aura un affichage de 5 pouces lorsqu’il est plié en deux alors que celui de Samsung s’annonce plus petit avec 4,58 pouces seulement. La marque chinoise proposera donc une machine de 8 pouces en mode déplié contre 7,3 pouces pour la firme coréenne. Comment Huawei pourrait réaliser ce prodige ? Deux possibilités existent : soit la compagnie a trouvé le moyen de réduire le bord de l’écran pliable, soit elle a tout simplement un écran plus large. Au niveau de la configuration, aucune information n’est disponible pour l’instant. Le PDG avait annoncé que la compagnie avait déjà un prototype fonctionnel qui aurait dû être sur le marché en 2018. Cependant, il y avait encore un petit écran entre les deux écrans en position fermée. De ce fait, l’équipe va devoir encore corriger ce petit défaut avant de lancer le produit final pour cette année. Huawei ne veut pas faire les choses à moitié puisque l’enjeu est grand. Outre la potentialité que ce modèle dispose, il s’agit là de l’occasion pour faire de l’ombre à la concurrence, surtout à son principal rival Samsung. L’entreprise a récemment conclu un accord avec plusieurs opérateurs coréens dans le but d’exploiter la technologie 5G sur le dispositif. ET News a confirmé que Huawei sera au Mobile Word Congress en février et que le smartphone pliable serait le produit phare du stand. À part les dimensions exactes de l’écran, plusieurs éléments concernant le mobile demeurent dans le mystère. Il y a peu de probabilité de l’Huawei flexible affiche la même configuration que le Galaxy X et il est certain que le processeur ne sera pas un Qualcomm puisque la plupart des appareils mobiles du fabricant sont équipés du HiSiliconekirin. Concernant le prix, le mobile devrait atteindre les 1 500 euros ou plus. La commercialisation débutera dès juin en Corée du Sud et aux États-Unis selon ET News. L’Europe devra attendre un peu puisque les normes 5 G restent non défini jusqu’à maintenant. 

Une vidéo déconcertante chez Xiaomi 

Xiaomi vient de donner un coup de pied à la fourmilière avec une vidéo diffusée sur la plateforme Weibo. On y voit le président de la marque chinoise Lin Bin manipuler un prototype de smartphone pliable. Avec cette vidéo, Xiaomi confirme qu’il figure également dans la course et que le projet est bien loin du dépôt, à l’inverse de LG ou de OPPO. La démonstration est impressionnante et le message est clair : le Xiaomi pliable sera pour bientôt. La vidéo affichant le monsieur Lin Bin et le terminal dure moins d’une minute. Cependant, c’est suffisant pour récolter quelques informations croustillantes sur le dispositif. Tout d’abord, on estime que le téléphone pliable fait 8 pouces de diagonal en format déployé. Une fois déplié, le mobile utilise un écran de 5 pouces environ. Lors de la démonstration, le PDG fait défiler le contenu sur l’écran large avant de passer le mobile en mode plier. Chose étonnante, l’interface s’adapte automatiquement sur l’écran plus restreint durant la vidéo. Autrement dit, Xiaomi n’a pas besoin de Google pour élaborer son propre système capable de prendre en charge l’écran pliable. La scène affiche un mobile doté d’un écran à bordure ultra fin. Dans le cas du FlexPai, le bord inférieur est trop imposant et cela gâche le design. La firme chinoise a donc trouvé un moyen de rendre le bord plus fin pour améliorer le design, mais également pour procurer une interface d’affichage plus large à l’utilisateur. Par ailleurs, on voit clairement durant la séquence vidéo que le dispositif ne se plie pas en deux comme avec le Samsung Galaxy X ou le FlexPai. L’astuce de Xiaomi consiste à plier le terminal sur les deux extrémités vers l’arrière. Cette trouvaille offre une esthétique plus appropriée au format d’un smartphone Android classique. Enfin, le smartphone est plus fin comparé au mobile pliable déjà présent sur le marché de la marque Royole. Le but de la vidéo est de réaliser une démonstration visuelle pour les consommateurs. Aucune information n’est dévoilée concernant les caractéristiques du smartphone pliable signé Xiaomi durant la séquence. On constate par contre que l’interface est fluide. L’appareil s’adapte naturellement aux deux formats, à savoir plier et déplier, sans encombre. Selon le commentaire lors de la vidéo, il s’agit encore d’un modèle ingénieur. Autrement dit, l’appareil reste au stade de développement et que la version finale destinée au public arrivera prochainement sur le marché. Xiaomi est une marque connue pour ses produits prémiums à prix attractif. La présence d’un mobile pliable à design impeccable ayant un prix autour des 1 000 euros bouleversera sans doute ce marché en plein essor. Pour l’heure, Xiaomi n’a pas confirmé sa présence ni sa présentation de son terminal pliable au MWC en février. 

iPhone pliable chez Apple 

Apple continue de travailler sur un iPhone pliable selon des sources fiables. La marque américaine a déjà déposé un brevet concernant un projet de smartphone pliable en juin 2016. Un autre brevet datant de mars 2018 vient de figurer dans le registre des brevets américains le 27 décembre dernier. Ces deux brevets affichent donc l’intérêt croissant d’Apple pour la conception, la fabrication et la commercialisation d’un produit pliable. Comme toujours, il est possible d’avoir un petit aperçu de ce qu’il y a au menu. Le mobile pliable Apple sera unique en son genre pour deux raisons. En premier, il va tourner sous systèmeiOS tandis que tous les produits annoncés pour cette année fonctionneront sous Android. Il faut donc s’attendre à quelques innovations dans ce OS. Il est plausible que deux équipes travaillent chez la compagnie à pomme en ce moment pour développer l’aspect software et hardware. Ensuite, l’iPhone flexible pourra se plier dans les deux sens. Aucune marque n’a réussi cette prouesse technologique jusqu’à maintenant et il s’agirait d’une première si Apple réussissaitle challenge. La dualité de l’écran impliquera plus d’ergonomie, une prise en main plus facile et une expérience d’utilisation encore plus fun. À l’instar du smartphone pliable OPPO, Huawei, LG ou Xiaomi, les configurations du futur iPhone demeurent inconnu. Même sa date de sortie reste encore un mystère. Il sera facile de deviner le prix du terminal Apple pliable lorsque la marque aura dévoilé quelques spécifications de la machine.

Publié par fanaticseo

Amoureux des nouvelles technologies et admiratif devant le smartphone pliable . Mon smartphone pliable vous donne les dernières news et technologies sur les écrans de smartphone pliable

Laisser un commentaire

Follow by Email
Facebook
YouTube
Pinterest
intagram